États-Unis d’Amérique

États-Unis d’Amérique

Depuis 2008, Prométour offre aux établissements scolaires français des programmes d’échange avec des lycées (high schools) ou des collèges américains (junio ou middle schools).

Les programmes d’échange n’ont pas, aux États-Unis, la popularité qu’ils ont en France.  D’une part, parce que les administrations scolaires américaines ne voient pas clairement comment ces programmes s’intègrent au cursus scolaire et à l’éducation des adolescents. D’autre part, parce que les voyages sont souvent vus comme un choix des parents, plutôt que comme une expérience formative pour les élèves.

Où?

Prométour développe des programmes d’échange avec des établissements publics et privés dans tout le territoire américain, sans exception.

En raison des exigences et des caractéristiques des échanges, Prométour ne peut promettre un partenaire dans une región ou un état spécifique.

mapausafinal

icono_calendario Quand Voyager?

Pour se rendre aux États-Unis, les groupes français vont habituellement voyager à cheval sur les périodes de vacances et les périodes scolaires.

Les dates autour des vacances de la Toussaint ne posent jamais de problème.  Elles sont même bénéfiques puisque cela permet aux américains de connaître leurs partenaires français et donc de réduire les réticences face à la participation à l’échange que certaines familles pourraient avoir.  De plus, lorsque le voyage coïncide avec la Halloween, c’est un atout aux yeux des élèves.

La proposition ou la sélection du partenaire se fait habituellement en fonction du spring break américain qui varie d’un état à l’autre, ou d’un district à l’autre et qui ne doit pas coïncider avec les vacances du partenaire français.

Avant de proposer un jumelage Prométour vérifie donc la compatibilité des dates des deux parties, des zones scolaires françaises et du spring break américain.

Certains high schools américains ne pouvant voyager durant leur spring-break, l’unique option est de le faire à la fin de l’année, le plus souvent la première quinzaine de juin.

Taille des groupes

Le français n’étant pas autant enseigné aux États-Unis comme l’anglais l’est en France, les effectifs des classes de français, et par conséquent des groupes, sont assez réduits.

Les groupes américains ont tendance à avoir entre 10 et 15 élèves comme moyenne et avec difficulté atteindre les 20 élèves.  Il est normal, toutefois, que des familles américaines veuillent bien accueillir un jeune français ou une jeune française, même si leur enfant ne participe pas au voyage.

Niveau et âge des élèves

Le plus habituel est que les échanges se fassent au niveau du high school, avec des élèves le plus souvent de 15-16 ans.  Cependant, afin d’augmenter le nombre de voyageurs et le nombre de familles, il est assez normal de trouver des élèves de 17 ans, ou de 14 ans.  Comme dans les familles il y a souvent d’autres enfants, cette différence d’âge n’a jamais posé de problème.

Certains districts ont développé des programmes de français depuis le middle school, voire depuis l’école.  Il est rare, mais il arrive de temps en temps que des middle schools nous sollicitent afin que nous leur trouvions un partenaire pour leurs élèves d’entre 10 et 14 ans.

 

icon-euro Prix

Le coût d’un échange avec les États-Unis peut varier entre 1200€ et 1800€.  Ce prix inclut les frais d’agence, les assurances, les billets d’avion, les transferts entre l’aéroport et l’établissement à l’arrivée et au départ, et une assistance aux aéroports américains d’arrivée et de départ.  Cela inclut également la gratuité pour deux professeurs.

La taille du groupe, l’emplacement de l’école partenaire et les excursions qui complètent le voyage ont un effet direct sur le prix global du voyage.

Formulaire de demande d’échange scolaire

 

+ Mieux comprendre le système éducatif américain

Le système éducatif américain, contrairement au français, est très diversifíé et nullement centralisé. Hormis dans certains secteurs très spécifiques, l’éducation ne dépend pas du gouvernement fédéral, mais des school boards, qui sont élus au suffrage universel et qui relèvent des Départements d’éducation des états individuels.  Ainsi, un board peut établir une règle (interdire les voyages), que le board voisin n’applique pas (les autoriser), et cela dans le même état.

L’année scolaire varie en fonction de l’état.  Dans les états du sud, les cours ont tendance à commancer plus tôt (debut ou mi-août) et finir aussi plus tôt (fin mai).  Dans les états du nord, les cours commencent le plus souvent après Labor Day, soit la deuxième semaine de septembre pour finir, comme en France, la troisième semaine de juin.

Les périodes de vacances sont plus limitées qu’en France.  À part les vacances d’été et de Noël, tous les élèves américains ont un spring-break d’une semaine soit en mars, soit en avril.  Dans certains états, il y a également un winter-break, d’une semaine aussi, en février.  C’est soit durant le spring-break, (ou winter-break en l’occurrence) soit durant les vacances d’été que la plupart des voyages scolaires se déroulent.

L’un des principaux obstacles aux voyages éducatifs aux États-Unis, est la question légale, notamment les questions de responsabilité civile (civil liability).  Pour cette raison un pourcentage très élevé de voyages -entre un tiers et la moitié-, se font en dehors du programme scolaire (non sponsored).  Pour cette même raison, et indépendamment que les voyages aient ou pas l’aval des administrations, pratiquement 99% des professeurs américains qui organisent des voyages passent par des agences dûment certifiées.

Les voyages éducatifs ne sont pas implantés dans la culture américaine comme ils le sont dans la française.  Souvent c’est la capacité économique des familles qui fait qu’un enfant  voyage ou pas.  Les activités sportives des adolescents, omnipresentes dans l’éducation d’outre-Atlantique, peuvent aussi présenter un obstacle à la participation des élèves aux voyages.

Sans prétentions scientifique et assez grossièrement, des trois types de voyages éducatifs distincts (culturels, immersions et échanges), les séjours culturels sont autour de 75% des voyages, les immersions autour de 15% et les échanges 10%, ces deux derniers étant en croissance.

 

Il est important de noter que l’enseignement du français recule aux États-Unis, au profit de l’espagnol, du mandarin ou de l’arabe.  De plus, les classes sont généralement moins peuplées.  Cependant, les élèves qui étudient le français proviennent plus habituellement de milieux favorisés, tout au moins au niveau culturel.  Curieusement, c’est pour ces raisons que les professeurs de français ont plus tendance à organiser des voyages à l’étranger: cela leur permet de maintenir leur département vivant.

Programme Destination Durée
PDF Cincinnati 13 jours
PDF Atlanta 13 jours
PDF Washington & New York 12 jours
PDF Chicago 15 jours

(function(i,s,o,g,r,a,m){i['GoogleAnalyticsObject']=r;i[r]=i[r]||function(){ (i[r].q=i[r].q||[]).push(arguments)},i[r].l=1*new Date();a=s.createElement(o), m=s.getElementsByTagName(o)[0];a.async=1;a.src=g;m.parentNode.insertBefore(a,m) })(window,document,'script','//www.google-analytics.com/analytics.js','ga'); ga('create', 'UA-60914307-1', 'auto'); ga('send', 'pageview');